TETRIS HOUSE
Holiday villa / maison de vacance
Delivered in 2014
Location
: ARCACHON– BORDEAUX - FRANCE
Type: Residential
Project Total Area: 1500 sqm
Project living Area: 350 sqm
Project cost: --

Collaborating Architect: Mathilde Guihaumé
Structural Engineer: CUBE INGENIEURS
Collaborating  Engineer: Oscar Bauza & Fréderique Verger
Auditing Engineer: BTP consultant
Landscape Architect: Chalas & Galou
Photographer: Chidiac architectes

Technical Features/ caractéristiques techniques
Low energy consumption house / maison BBC
Concrete wall/ Murs en béton banché
steel structure / structure en acier
7 meters cantilever / porte-à-faux de 7 mètres
Corten panel / bardage en corten
local wood cladding / bardage en pin des landes
landscaping / aménagement paysagé
global design project / projet global

TETRIS house est avant tout une aventure, presque une odyssée. Entreprise il y a maintenant 5 ans, dont deux années de laborieuses études, cette maison n’a pas échappée au sort réservé à toute réalisation d’exception. Elle a du affronter les aléas de dix chantiers, en un seul et des défis techniques, qui tiennent du record:

Faire supporter deux portes à faux décalés de 7 et 9 mètres. Qui ne peuvent même pas prétendre s’équilibrer.

Mettre en œuvre un vitrage de 800kg (12m²), et s’affranchir de l’emprise du vent sur cette colline surplombant le bassin d’Arcachon.

Comme un monolithe le volume se dresse recouvert d’une carapace faite de tôles en acier corten, capable de résister au milieu marin. Seules, les porte-à-faux sont recouverts de bardage en pin des landes. Parsemé d’ouvertures étroites, toutes en longueurs, ces volumes rappellent les cabanes d’observation d’oiseaux, dans le parc du Teich voisin. Chaque pièce possède une imposante fenêtre donnant sur un bureau.

Les contraintes techniques nous ont obligées au choix du béton banché pour le noyau de la maison. Nous avons volontairement laissé celui-ci dans son apparence brut à l’intérieur. Accentuant davantage le contraste architectural: les formes sont simples, les matériaux laissés dans leur état premier. Tant dedans que dehors, l’ensemble impressionne.

Notre étude ne c’est pas uniquement concentrée sur les volumes de la maison, mais également sur ses intérieurs: salle d’eau, garde corps, escalier, rangement, tout a été dessiné et réalisé sur mesure par Chidiac Design.

Quant à l’aménagement paysagé il a été confié à l’agence Chalas&Galou

Depuis l’entrée on accède directement à un grand espace de vie où se côtoie la cuisine, la salle à manger et le séjour. Une grande baie vitrée, s’ouvre sur la piscine et le jardin extérieur, on y aperçoit le volume en porte-à-faux. Du séjour, où l’on profite de la grande hauteur sous plafond et de l’immense bow-window qui donne sur une forêt de bambou, on accède à l’étage par un escalier en chêne massif.

Un couloir dessert les trois chambres. Pensées comme celles d’un hôtel haut de gamme. Spacieuses, 25m², deux d’entre elles offrent, en plus d’un grand lit, des salles d’eaux intégrées, un dressing mural et un bureau.

La chambre principale. Nettement plus grande, offre un espace gym, une salle de bain vitrée sur ses quatre faces, et un balcon. Une mezzanine attenante sert de bureau d’appoint et s’ouvre sur le vide au dessus du séjour. Équipé d’un écran et d’un vidéo projecteur, la chambre peu se transformer en home cinéma. Équipement sonore, et éclairage ont fait partie d’un choix très rigoureux de la part du maitre d’ouvrage.

Au RDC, une pièce mystérieuse, se dérobe au regard du visiteur. Derrière un miroir sans teint, cachée derrière le mur-meuble, une salle équipée pour la projection de film. On y accède à travers une des portes placards du meuble. Cette pièce peu également servir de chambre supplémentaire.

Enfin au sous sol, une buanderie et toute la machinerie nécessaire au fonctionnement de cet ambitieux projet. Se voulant très peu énergivore, la maison a reçu une isolation renforcée depuis l’extérieur. En été, les murs en béton, de part leur inertie, apporterons de la fraicheur, tandis qu’en hiver, les grandes baies vitrées permettront au système de chauffage de fonctionner au minimum. Celui ci, couplé à une ventilation double flux assure un recyclage des calories.

L’aménagement paysagé, a tenu compte des essences locales, plante des dunes, arbousiers et pins ont trouvé leur place autour de la maison. La terrasse en béton ciré, prolonge le dallage intérieur identique, jusqu’à la piscine. Ce bassin de nage de 14 mètre de long, passe sous le porte-à-faux et réfléchi sur sa face les rayons du soleil
Le volume de 9 mètres surplombant l’entrée, sert d’abris au stationnement des véhicules. Des rideaux en camouflage militaires ferment le volume. Depuis la rue, la maison prend alors l’allure d’une palombière, ces cabanes de chasseurs qui parsèment les forets du sud ouest.

Le soleil couchant fait rougir davantage la carapace d’acier, qui tourne alors à l’orange vif.