FRAC SAINTE BAZEILLE

Publication: 24 Mars 2012
Article écrit par: Jean Paul Quioc

sainte-bazeille-01

La coupure du ruban tricolore par le maire, Michel Vigneau, entouré des élus et du sous-préfet. © Photo Photo Jean-Paul QUIOC

Samedi 17 mars, en présence d’un public très nombreux, plus de 400 participants, a eu lieu l’inauguration du nouveau Foyer rural d’animation et de culture. Autour du maire, on pouvait noter la présence de nombreuses personnalités, dont le député, Michel Diefenbacher.

Ce bâtiment datant de 1933, a subi une rénovation totale, d’un joli effet. Le maire, Michel Vigneau, est revenu sur les raisons de ce choix.

Foyer, tout d’abord, comme foyer familial, « un lieu où l’on aime se rassembler, se réunir, discuter, partager ».
Patrimoine architectural

Rural, dans le sens moderne de ruralité, « qui signe un lien social, ainsi que l’aspect économique ». Ce nouveau foyer a vocation à devenir un lieu d’attraction pour tout le secteur avoisinant.

Animation et culture, car « c’est avant tout un lieu de distraction avec la même vocation qu’à l’origine. »

Le maire a souligné que cette salle sera partagée, entre le monde des associations, mais aussi servira de lieu de manifestations, de cérémonies pour des entreprises, ou encore des particuliers.

Ce nouvel espace, « participe au divertissement de nos populations, ainsi qu’à l’animation, et au rayonnement de notre territoire », a tenu à souligner le maire, Michel Vigneau.

Le conseiller général, Joël Hocquelet, s’est félicité de la valorisation de ce patrimoine culturel, et a montré le soutien du Département, pour mener à bien ce type de réalisation, dont les investissements profitent à l’économie locale (895 175 euros HT).

Gérard Gouzes, président de Val de Garonne Agglomération, a montré l’importance de cet investissement, nécessaire pour recréer du lien social.

Symbole de fraternité

Mathias Fekl, vice -président du Conseil Régional, impressionné par cette réalisation, a montré une alliance réussie, entre tradition et modernité.

Pour le sous-préfet, Ghyslain Chatel, cet ensemble « préserve le patrimoine architectural, un symbole de fraternité, une façon de vivre ensemble ».

L’architecte, Alfred Chidiac, a reçu de nombreux témoignages de satisfaction sur cette réalisation.

Lien sur le site de Ouest France